Etude des facteurs affectant la qualité des résultats par centre

Etudes FIVNAT                        Accueil FIVNAT                  Grand public                        Listes des figures                      

 

Introduction

 

Ce chapitre porte sur la transparence en montrant les disparités entre les centres qui transmettent leurs données à FIVNAT. Cependant dans un souci de ne pas rouvrir des querelles anciennes la présentation qui en est faite est anonyme. Chaque centre saura aisément retrouver où il se situe dans ce palmarès. Le but principal de cette étude est de vérifier si des différences dans le recrutement ou les pratiques (de transfert, de choix de techniques…) ont une influence sur les résultats en AMP ou si l’essentiel de la différence est un problème de qualité.

 

Patientes et méthodes

 

Cette étude a porté sur 63 centres pour lesquels les résultats étaient parfaitement exploitables. Pour chaque centre, un certain nombre d’items ont été retenus et corrélés avec les taux de succès en FIV et en ICSI.

 

Résultats

 

L’ensemble des résultats présentés dans les figures et tableaux qui suivent, permet d’arriver à quelques conclusions claires :

1.       Il existe des différences majeures de résultats entre les centres (de plus de 30 % à moins de 10 % de grossesses par cycle).

2.       Le recrutement des patientes n’explique pas les différences de résultats en FIV classique.

3.       Les meilleurs centres en ICSI sont ceux qui ont le plus faible recrutement de patientes « âgées » mais ceci n’explique que très partiellement les différences.

4.       La politique de transfert est globalement très homogène et n’a pas d’influence directe sur les résultats des centres.

5.       Il existe clairement un problème de qualité en FIV entre les meilleurs et les plus mauvais centres portant à la fois sur le nombre d’ovocytes recueillis et sur le taux de fécondation.

6.       En ICSI, il existe aussi un problème de qualité mais difficilement explicable puisque ce sont les centre qui ont les meilleurs taux de fécondation qui ont les plus mauvais résultats.

7.       Enfin, la taille des centres est un facteur non négligeable de qualité. C’est en effet parmi les petits centres que l’on trouve l’essentiel des centres ayant les résultats les plus médiocres, même si certains peuvent conserver des résultats corrects.

 

Conclusion

 

Ces résultats montrent que globalement la différence entre les centres s’explique plus par des différences de qualité que par des différences de pratique et de recrutement.