Inséminations Intra-Utérines

Accueil

Etudes

Grand Public

Plan du Site

Bilans

1995

1996

1997

1998

1999

95-99 *

2000

Début

La stimulation

Le sperme

L'insémination

Les indications

Les résultats

Combien d'IIU

Rattrapage en FIV

Les Inséminations intra-utérines : (IIU)

Il s'agit d'une technique assez ancienne qui est redevenue à la mode depuis 5 ans avec certaines améliorations qui en font une technique efficace si elle est bien utilisée et à bon escient.

Le principe consiste

  • -à stimuler légèrement l'ovulation et
  • -à injecter des spermatozoïdes préparés et sélectionner dans l'utérus au moment de l'ovulation.

Les rubriques de cette page :
La stimulation ovarienne
Les résultats
La préparation du sperme
Combien faut il faire d'IIU ?
L'insémination
.
Les indications
Le rattrapage en FIV

Début

La stimulation

Le sperme

L'insémination

Les indications

Les résultats

Combien d'IIU

Rattrapage en FIV


La stimulation de l'ovulation :

Elle est différente de celle utilisée en FIV dans la mesure où elle ne cherche pas à obtenir un grand nombre de follicules mais un nombre de 2 à 4. Plusieurs protocoles ont possibles : clomiféne seul (Clomid ou Pergotime) , Clomifène associée à de la FSH (Puregon ou Gonal-F) ou à des HMG ( Ménogon), ou de la FSH ou des HMG seuls.

Dans tous les cas, il est nécessaire de réaliser un monitorage de l'ovaire pour déterminer à quel moment l'ovulation sera déclenchée par une injection d' HCG 5000. Cette injection est faite de 35 à 40 heures avant l'insémination.

Début

La stimulation

Le sperme

L'insémination

Les indications

Les résultats

Combien d'IIU

Rattrapage en FIV


La préparation du sperme :

Elle consiste à traiter le sperme pour isoler les meilleurs spermatozoïdes et à les rendre fécondants. Il existe plusieurs méthode mais la plus courante est la techniques des gradients de Percoll. Cette opération prend environ 1,5 à 2 heures.

L'insémination

Elle consiste à injecter ces spermatozoïdes dans l'utérus à l'aide d'un petit cathéter semblable à celui utilisé pour le transfert des embryons en FIV. C'est un temps presque indolore.

Début

La stimulation

Le sperme

L'insémination

Les indications

Les résultats

Combien d'IIU

Rattrapage en FIV


Les Indications
  • La stérilité mal expliquée est une excellente indication pour laquelle les résultats sont bons.
  • L'hypofertilité masculine : quand le sperme est altéré mais de façon non catastrophique il est logique de commencer par les IIU. La limite de l'indication repose sur le nombre de spermatozoïdes disponibles pour l'IIU. En dessous de 500 mille les résultats chutent pour devenir sensiblement nuls en dessous de 100 mille spermatozoïdes inséminés.
  • L'IIU-D Sous cet acronyme se cache des cas d'inséminations avec sperme de donneur. Cette méthode donne des résultats meilleurs que la simple IAD.
  • L'endométriose : en cas d'échec de la chirurgie, le recours aux IIU avant la FIV donne de bons résultats.
  • L'incompatibilité glaire-sperme : c'est une excellente indication , puisque le blocage due à la glaire est court-circuiter par l'injection directe des spermatozoïdes dans l'utérus.
  • Les troubles sexologiques (éjaculation précoce, certain vaginisme) sont aussi une bonne indication )
  • Les troubles de l'ovulation : en première intention, il n'y a pas lieu d'associer les IIU à la stimulation de l'ovulation. Par contre après échec de plusieurs stimulations aboutissant à une ovulation correcte, ceci est licite et même conseillé.
  • L'échec de plastie tubaire (coelioscopie ou microchirurgie) est une mauvaise indication et procure beaucoup de grossesses extra-utérines. En pratique la cause de la stérilité vient des dégâts des trompes même si elles ne sont plus bouchées.
  • L'âge (au delà de 40 ans) n'est pas en soit une indication et les résultats sont très médiocres.

Début

La stimulation

Le sperme

L'insémination

Les indications

Les résultats

Combien d'IIU

Rattrapage en FIV


Les résultats

Les résultats des IIU varient beaucoup d'un centre à un autre. Un bilan fait avec les moyens de FIVNAT par la SMR a retrouvé des taux de grossesses par IIU allant de 2 % à 18 % avec une moyenne de 7 à 8 %. Cependant, les centres qui pratiquent avec la plus grande rigueur affiche des taux de 12 à 20 % de grossesses. Le taux de grossesse multiple va de 10 à 20 % selon les équipes. Cependant, il faut savoir que ce sont les IIU qui procurent le risque le plus grand de grossesse de très haut rang (triplés et quadruplés).

Cette variabilité des résultats est assez difficile à expliquer.

Mais il est évident que dans un centre qui affiche un taux de grossesse de plus de 15 %, l'IIU est une alternative intéressante à la FIV avec des résultats légèrement inférieurs, mais un coût physique, psychologique et financier bien moindre. Globalement et dans les bonnes indications, on admet que 3 IIU donnent les mêmes résultats que 2 FIV.

Début

La stimulation

Le sperme

L'insémination

Les indications

Les résultats

Combien d'IIU

Rattrapage en FIV


Combien faut-il réaliser d'IIU ?

Tout le monde s'accorde pour dire qu'il faut aller au moins jusqu'à 3, sauf problème particulier, et tout le monde admet que 6 est un chiffre maximum (C'est d'ailleurs la limite fixée par la loi). Il est impossible de répondre aujourd'hui de façon simple à cette question par manque de données et car l'âge, l'indication et la durée d'infertilité influe certainement sur le chiffre optimal.

Le rattrapage en FIV

Lors d'une stimulation pour IIU, la réponse à la stimulation peut dépasser quelquefois 4 grands follicules ce qui expose à un risque très fort de grossesse multiple de haut rang. L'immense majorité des centres arrêtent le traitement et ne réalisent pas l' IIU. L'autre attitude consiste à faire une FIV de rattrapage. Une ponction est réalisée, les ovocytes sont mis en fécondation et 2 des embryons obtenus sont transférés les autres pouvant être congelés. Cette dernière attitude pose des problèmes légaux et administratifs. Légaux, car la loi ne prévoit pas cette hypothèse et en principe interdit toute FIV sans un accord préalable de 1 mois. Administratifs, car la sécurité sociale ne rembourse en principe pas une tel acte soumis à entente préalable. Cependant certains centres le pratiquent en ne facturant pas la FIV, et arguant qu'il y a plutôt "vide juridique" qu'interdiction.