Etude réalisée par Jean-Luc POULY, Jacques De MOUZON, Aviva DEVAUX et  Gérard PRIOU

 

 

Introduction

 

Les antagonistes sont apparus dans les stimulations pour FIV en 2000. Depuis leur mise sur le marché, la discussion s’est ouverte sur leur efficacité, par comparaison avec les protocoles longs avec agonistes du GnRH. En effet, les études phases III concernant tous les analogues commercialisés ont laissé planer un doute. Elles toutes montrent des résultats moindres sans qu’aucune différence n’atteigne la significativité, essentiellement par manque de puissance des études. En conséquence FIVNAT a décidé de faire une évaluation sur les FIV et ICSI réalisées en France en 2001 en comparant les cycles réalisés avec protocoles longs et ceux avec protocole antagoniste. Il ne s’agit pas bien sur d’une étude randomisée mais d’une étude de cohorte qui par son grand nombre de cas permet de réaliser des études multivariées et de répondre à de nombreuses questions.