ETUDE 35 :Stagnation des résultats en FIV : Mythe ou Réalité
Page d'accueil
autres études
Bilans
1995
1996
1997
1998 /
1999
95-99 *


Résumé
Matériel et méthodes
Résultats
Discussion
Conclusion
Tableau 1
Tableau 2
Tableau 3
Tableau 4
Tableau 5
Tableau 6

Cette étude a été dirigée par Jacques Testart (Biologiste à L'hopital Américain à Neuilly et directeur de recherche INSERM)

Résumé :

Entre 1991 et 1998, c'est à dire au moment de l' apparition de l' ICSI, les taux succés de la FIV ont augmenté. Le taux de grossesses par ponction est passé de 18,8 % à 20.7 %.

Curieusement, cette augmentation n'est pas due à une augmentation du taux de transfert qui est resté stable, mais à une augmentation du taux de grossesses par transfert qui est passé de 22,5 % en 1991 à 26,4 % en 1998.

L'augmentation globale du taux de grossesses a été ,en partie, masquée par la réduction du nombre d'embryons transférés

Ceci laisse penser qu'il y a eu dans la période une amélioration de la qualité des embryons transférés.

 Les données de ces études appartiennent à l 'ensemble des membres de FIVNAT. Toute reproduction écrite ou orale de ces données doit mentionner leur origine.