ETUDE 33 : Risque malformatif aprés ICSI épididymaire ou testiculaire
Page d'accueil
autres études
Bilans
1995
1996
1997
1998 /
1999
95-99 *


Résumé
Matériel et méthodes
Résultats
Discussion
Conclusion
Tableau 1
Tableau 2
Tableau 3
Tableau 4
Tableau 5

Cette étude a été réalisée par Mira Bajirova (interne au CHU de Clermont-Ferrand)

et supervisée par Christine Francannet, Jacques de Mouzon, Betty Rossin-Amar, Anne Quénard, Jean Luc Pouly et Laurent Janny.


Résumé :

Le but de ce travail était de savoir si l'ICSI avec l'utilisation de spermatozoïdes prélevés dans l'épididyme ou le testicule d'hommes infertiles n'expose pas à une accentuation du risque de malformations fœtales.

La conclusion est une augmentation nette du risque en cas d'utilisation de spermatozoïdes d'origine testiculaire. Le risque porte principalement sur le risque d'anomalies chromosomiques, mais il est aussi augmenté pour les malformations non chromosomiques.

Par contre aucune accentuation du risque n'a été relevé lors de l'utilisation de spermatozoides d'origine épididymaire.

 Les données de ces études appartiennent à l 'ensemble des membres de FIVNAT. Toute reproduction écrite ou orale de ces données doit mentionner leur origine.