Bilan 2001 :  Tableau  n° 19 :  Issue des grossesses FIV et ICSI (1997 - 1999)

 

Texte

Tableau précédent

Tableau suivant

 

 

FIV classique

ICSI

p

NOMBRE DE GROSSESSES

10 688

9 642

 

AVORTEMENTS SPONTANES (%)

17,8

17,6

NS (0,65)

Grossesses extra-utérines (%)

3,5

1,8

0,001

InterRuptions médicales de grossesse (%)

0,66

0,71

NS (0,73)

ACCOUCHEMENTS :             %

78,2

80,0

0,01

                                                               N

8357

7711

 

            SIMPLES (%/ accouchement)

72,5

74,7

0,01

                                               (%/ enfant)

56,6

59,4

 

            MULTIPLES :            JUMEAUX (% / accouchement)

26,2

24,1

0,01

                                               (%/ enfant)

40,0

37,7

 

                                               TRIPLES (%/ accouchement)

1,54

1,25

NS (0,11)

                                               (%/ enfant)

3,4

2,9

 

                                               QUADRUPLES ET +

n=1

n=0

---

Réductions embryonnaires (%)

2,07

1,44

0,01

 

* La somme dépasse 100 car un certain nombre de GEU ont été associées à des accouchements (grossesses hétérotopiques)

 

Parmi les 221 réductions réalisées en FIV et les 139 en ICSI, respectivement 26 (11,8 %) et 11 (7,9 %) se sont terminées par une fausse-couche. Les réductions ont abouti à une grossesse unique dans, respectivement  36,1 %  et 32,8 % des cas et à une grossesse gémellaire dans 62,9 % et 66,4 %.

On note 3 grossesses triples, malgré réduction.

 

Commentaires : En dehors des grossesses extra-utérines, reflet probable du moins grand nombre d’indications tubaires, il n’a pas été observé de différence importante entre FIV et ICSI en ce qui concerne l’issue de la grossesse. En revanche, la fréquence des grossesses multiples est très proche, reflet d’une politique de transfert d’embryons très voisine