Bilan 2001 :  Tableau  n° 16 :  REPARTITION DES GONADOTROPHINES EN FIV ET EN ICSI

 

 

Texte

Tableau précédent

Tableau suivant

 

EN FIV

TAUX PAR ANNÉE, PAR PONCTION

 

GONADOTROPHINES

1997

1998

1999

2000

2001

P

FSH recombinante

21,1

63,4

84,9

86,9

81,0

 

FSH urinaire

48,4

11,9

2,3

0,3

3,7

 

FSH recombinante+ HMG

1,6

3,0

2,2

2,3

3,9

 

FSH urinaire +HMG

5,8

2,7

0,2

0,0

0,0

 

HMG seule

23,2

19,0

10,3

10,5

11,4

 

TOTAL DES UNITES (m, DS)

2 646 (1165)

2 598 (1253)

2 516 (1240)

2 590 (1324)

2 522 (1353)

0,001

DUREE DE STIMULATION (m, DS)

12,1 (2,3)

12,1 (2,4)

12,1 (2,3,)

12,0 (2,3)

12,0 (2,3)

0,001

ESTRADIOL (pg/ml) (m, DS)

2011 (1144)

1900 (1067)

1931 (1197)

1958 (1100)

1942 (1136)

0,001

 

EN ICSI

TAUX PAR ANNÉE, PAR PONCTION

 

GONADOTROPHINES

1997

1998

1999

2000

2001

P

FSH recombinante

23,5

65,4

88,0

85,5

81,3

 

FSH urinaire

50,5

12,5

1,2

0,2

3,0

 

FSH recombinante+ HMG

1,7

2,9

2,1

2,4

4,2

 

FSH urinaire +HMG

4,2

2,1

0,2

0,0

0,0

 

HMG seule

20,1

17,1

8,5

11,8

11,5

 

TOTAL DES UNITES (m, DS)

2 534 (1081)

2 495 (1201)

2 479 (1146)

2 450 (1200)

2 500 (1258)

0,001

DUREE DE STIMULATION (m, DS)

12,0 (2,1)

12,0 (2,2)

12,0 (2,2)

11,9 (2,1)

11,9 (2,1)

0,001

ESTRADIOL (pg/ml) (m, DS)

2 184 (1164)

2 021 (1080)

2 044 (1220)

2 061 (1088)

2 028 (1081)

0,001

FIVNAT 2001

Commentaires : Le paysage de la stimulation s’est profondément modifié au cours des dernières années, avec, en 1998, un passage à la FSH recombinante qui, en 1999, représente près de 90 % des cycles. Par ailleurs, le pourcentage de cycles associant HMG et FSH n’intéresse depuis 1997 qu’un tout petit nombre de cas. Le passage aux gonadotrophines recombinantes s'est accompagné d'une diminution de la dose totale de gonadotrophines utilisée, qui paraît stabilisée en 2001.