Bilan 2001 :  Tableau  n° 13 : taux de grossesses cliniques selon l’indication en FIV

Texte

Tableau précédent

Tableau suivant

 

 

TAUX PAR ANNÉE, PAR PONCTION

TAUX GLOBAL

INDICATIONS

1997

1998

1999

2000

2001

/ PONCTION

/ TRANSFERT

TUBAIRE ISOLEE

22,2

21,3

21,3

20,5

19,9

21,9

25,1

TUBAIRE ET MASCULINE (FIVC)

18,4

18,6

19,4

21,7

17,9

19,3

23,6

TUBAIRE ET FIVD

26,7

26,4

26,1

26,7

26,1

26,9

32,7

TOTAL des TUBAIRES

20,9

20,5

21,8

21,0

19,3

21,0

24,7

MASCULINE ISOLEE (FIVC)

17,4

18,9

19,3

22,2

19,1

19,5

27,1

MASCULINE ISOLEE (FIVD)

24,6

28,8

27,9

25,9

24,2

26,8

31,9

ENDOMETRIOSE ISOLEE

23,8

24,0

24,6

20,4

22,2

23,5

28,1

AUTRES CAUSES

18,3

19,8

17,8

20,7

20,9

20,1

24,1

IDIOPATHIQUE

20,2

21,3

24,2

22,3

20,9

22,4

27,3

SIGNIFICATIVITE

 

 

 

 

 

p <0,01

p<0,01

* effectifs faibles. Les pourcentages sont donc à prendre avec précaution                                        FIVNAT 2001

 

Commentaires : On assiste toujours à des fluctuations un peu disparates des résultats d’une année sur l’autre. Finalement, sur l’ensemble de la période, ce sont les FIVD qui aboutissent au meilleur taux de grossesses cliniques par ponction (26,8 %) et les FIV avec indications masculines au plus mauvais (19,4 %).

En taux de grossesses cliniques par transfert, les différences sont moindres, mais l’avantage va encore aux FIVD qui procurent un taux de grossesses sensiblement supérieur à celui obtenu dans toutes les autres indications.