Bilan 1997

Accueil

Etudes

Grand Public

Plan du Site

Bilans

1995

1996

1997

1998

1999

95-99 *

2000

 

Introduction
Etude de la population
Résultats
Grandes tendances
Tableau 1
Tableau 2
Tableau 3
Tableau 4
Tableau 5
Tableau 6
Tableau 7

Tableau n°3 : Descriptif de la population : indications
Indication

FIV

ICSI

% traitées en ICSI

Tubaire isolée

31,6 %

3,9 %

7,5 %

Tubaire et masculine (FIV-C)

18,3 %

13,5 %

32,5%

Tubaire et FIV-D

1,1 %

0,1 %

5,9 %

Total Tubaire

51,0%

17,5%

18,3 %

Masculine isolée (FIV-C)

21,7%

71,4 %

68,3%

FIV-D

4,1%

0,2 %

3,2 %

Endométriose isolée

5,5%

1,2%

12,5 %

Autres causes

0,8%

0,8 %

39,5 %

Idiopathique

17,0 %

8,9 %

25,5 %

En FIV, les indications tubaires représentent à nouveau un peu plus de 50 % des cas. On note une augmentation de la fréquence des indications masculines isolées et une diminution des stérilités idiopathiques qui confirme la limité floue entre ces deux groupes.

En ICSI, plus de 90 % des cas sont réalisées dans le cadre d'une infécondité masculine. Les autres indications sont probablement des indications après échec de la FIV classique. Enfin, seul un tout petit nombre d'ICSI utilisent un sperme de donneur.

De façon générale, le passage en ICSI a continué à progresser pour la plupart les indications. Maintenant plus de 68 % des indications masculines pures sont traitées en ICSI. La diminution majeure du nombre de stérilité idiopathique traitée en ICSI témoigne de l'impossibilité d'établir des critères nets d'indication.


 Les données de ces études appartiennent à l 'ensemble des membres de FIVNAT. Toute reproduction écrite ou orale de ces données doit mentionner leur origine.