Bilan 1996
Accueil
Etudes

 

Introduction
Population
Résultats
Tendances
Tableau 1
Tableau 2
Tableau 3
Tableau 4
Tableau 5
Tableau 6
Tableau 7

 

Population

À périmètre équivalent, l'activité PMA a augmenté de 5 % de 1995 à 1996. Cependant cette augmentation globale cache une baisse de la FIV classique d'environ 5 % et une augmentation majeure de l'ICSI dont le nombre de cas a presque doublé et qui représente maintenant 35 % des ponctions. Les techniques autres, comme GIFT, ZIFT ... atteignent un niveau de plus en plus insignifiant

On a clairement assisté à un glissement des indications. L'accroissement du nombre d'ICSI s'est faite par le transfert vers cette technique dans les cas d'infertilité masculine isolée mais aussi de façon moins nette pour toutes les indications.

Les FIV-D ont vu leur fréquence chuter de façon spectaculaire alors que l'on voit quelques cas d'ICSI-D.

Les femmes incluses dans un protocole ICSI sont plus jeunes que celles des FIV classiques (p<0,001), alors que leurs conjoints sont du même âge L'age moyen a augmenté de 0,1 an alors que la durée d'infécondité s'est raccourcie en FIV.

 Les données de ces études appartiennent à l 'ensemble des membres de FIVNAT. Toute reproduction écrite ou orale de ces données doit mentionner leur origine.