Bilan 1995 - 1999 : Embryons transférés

Accueil

Etudes

Grand Public

Plan du Site

Bilans

1995

1996

1997

1998

1999

95-99 *

2000


Introduction
Population
Résultats
Tendances
Tableau 1
Tableau 2
Tableau 3
Tableau 4
Tableau 5
Tableau 6
Tableau 7

Tableau n°7.1 :Répartition en % du nombre d'embryons transférés en FIV
EMBRYONS
1995
1996
1997
1998
1999
1
16,2
15,8
16,0
15,7
14,5
2
25,7
29,1
31,7
36,2
43,5
3
41,2
41,4
42,0
39,5
35,9
4
13,3
12,1
9,2
7,1
5,2
>5
3,5
1,7
1,1
1,4
1,0

Tableau n°7.2 :taux de grossesse en % en fonction du nombre d'embryons transférés en FIV

EMBRYONS
1995
1996
1997
1998
1999
1
9,1
10,5
11,4
9,8
11,2
2
22,8
26,1
25,8
27,3
28,8
3
29,3
30,4
30,7
30,8
29,4
4
28,4
28,2
27,5
24,6
23,5
>5
29,4
24,9
28,2
28,1
24,1

Tableau n°7.3 :visualisation graphique des tableaux précédents

taux de grossesse
répartition des transferts


Tableau n°7.4 :Répartition en % du nombre d'embryons transférés en ICSI

EMBRYONS
1995
1996
1997
1998
1999
1
15,4
12,9
12,4
13,1
12,8
2
27,4
30,7
34,4
37,9
42,3
3
38,9
42,4
42,5
40,3
38,0
4
14,6
11,8
9,7
7,7
6,2
=5
3,7
2,3
1,0
1,1
0,8
Tableau n°7.5 :taux de grossesse en % en fonction du nombre d'embryons transférés en ICSI
EMBRYONS
1995
1996
1997
1998
1999
1
8,5
11,4
8,3
10,7
10,8
2
21,2
24,1
25,8
26,2
29,3
3
29,3
31,7
31,6
29,6
29,7
4
31,1
30,8
27,9
29,3
29,1
=5
25,5
33,6
22,6
24,8
26,0
Tableau n°7.6 :visualisation graphique des tableaux précédents

taux de grossesse
répartition des transferts

 

L'évolution de la politique de transfert sur la période 1995-1999 a été remarquable tant en FIV qu'en ICSI. Les transferts à 4 embryons ou plus qui représentaient encore 16,8 % des cas de FIV en 1995 sont tombés à 6,2 % en 1999. Les transferts à 3 sont restés stables jusqu'en 1998 pour baisser brutalement de fréquence en 1999. De ce fait les transferts à 2 n'ont cessé de progresser en fréquence pour devenir majoritaires en 1999.

Cette baisse s'est accompagnée d'une nette chute des résultats pour les transferts à 4 ou plus, ce qui traduit qu'ils ne sont plus réalisés que dans les "mauvais cas" surtout en FIV. Les taux de succès sur les transferts à 3 ont stagnés. Les taux de succès sur les transferts à 2 ont fortement progressé et sont similaires à ceux qui sont obtenus avec 3 embryons signant par là une politique restrictive de transfert dans les cas de bon pronostic. Il n'est pas douteux que cette évolution majeure devrait s'accompagnait d'une baisse sensible du taux de grossesse multiple surtout de haut rang.

 Les données de ces études appartiennent à l 'ensemble des membres de FIVNAT. Toute reproduction écrite ou orale de ces données doit mentionner leur origine.